Deborah Harros Goldman expose Isabelle Hachey

Buy allegra d 24 hour online lazy boy allegra chair price

5 stars based on 127 reviews
If acceptable alternatives to linezolid or intravenous methylene blue treatment are not available and the potential benefits of linezolid or intravenous methylene blue treatment are judged to outweigh the risks of serotonin syndrome in a particular patient, Lexapro should be stopped promptly, and linezolid or intravenous methylene blue can be administered. La dysfonction érectile est également un effet secondaire de certains médicaments courants, allegra over the counter vs prescription y compris la pression artérielle des médicaments, les antihistaminiques, les antidépresseurs et les tranquillisants. If you’re storing an inhaler in your purse or backpack, keep it in a smaller padded bag to protect it. Mynewsdesk Learn and the Digital PR Academy give you the right tools to become the best PR pro you can be. The menu centered around small cakes, buy allegra d 24 hour online bread and butter sandwiches, assorted sweets, and, of course, tea. Our three pharmacists over 60 years of combined experience and our friendly staff will treat you like family. Reeds in 1996 werd het medicijn gepatenteerd maar het duurde dus tot 1998 eer het als erectiemiddel toegelaten werd op de Amerikaanse markt. SA Force is currently to the sale of other scientists) work together neck and upper chest bought only by the regeneration began before his. Hypercalcemia Hypercalcemia means high blood calcium. Leg and ankle swelling caused by edema can be very uncomfortable and painful. Заказ может быть отправлен в любую точку Российской Федерации.

Allegra d over the counter price


Systemic and inhaled corticosteroids are known to increase blood glucose and worsen glycemic control in patients taking antidiabetic agents. Sparpotential gegen moved warum erektionstraining. Ultrarapid metabolizers use nortriptyline much faster than extensive metabolizers; patients with this metabolizer type may have a greater chance of experiencing pharmacological failure. Nu gebruik ik twee keer in de week vitamine A-zuur 0.02 procent. Betablocker senken durch die Abnahme der Herzleistung den Sauerstoffbedarf des Herzens. The basis for the detainee’s detention is reviewed 60 days after transfer to the DFIP, six months later, and periodically thereafter. A study from a large, outpatient ambulatory network of more than 52,000 cases of URI showed that antibiotics were prescribed in 65 percent of patients.
allegra 30 mg dosage
I am 41 and also have lupus which seemed to help make the pain worse.

Cost of allegra at costco


This leads to the accumulation of aggressive substances in the skin and uncontrolled effect.

Allegra uznach online


was the first to be accorded international status and attracted 67 entries, allegra 180 mg aventis with 15 from outside New Zealand. Durante la administración de dosis altas de amoxicilina, se recomienda mantener una ingesta de líquidos y una diuresis adecuadas, con el fin de reducir la posibilidad de ocurrencia de cristaluria asociada con la administración de amoxicilina (véase Sobredosificación). Evaluation of the safety and efficacy of sibutramine, allegra 60 mg/25 mg orlistat and metformin in the treatment of obesity. En el Servicio Técnico Siemens en Massoteres recomendamos que ante una vería de su aparato actúe con cautela, best place to buy levitra ya que puede empeorar el estado de este y encarecer la reparación. However, they may be the best choice for someone with a very sore or dry mouth. Since TCAs tend to slow the digestive process and absorption from the intestines, buy indocin online death would occur within 12-24 hours. Clinical practice guideline: Management of sinusitis. Casi di fondi per cento rispetto alla conversazione. Be aware that a number of supplements can increase blood pressure. In certain embodiments, can i buy viagra in mexico a straight chain or branched chain alkenyl group has 6 or fewer carbon atoms in its backbone (e.g., C2-C6 for straight chain, C3-C6 for branched chain). Tetracycline incorporates itself into the teeth while they are forming. This might be a issue with my browser because I’ve had this happen previously. Son action bactériostatique s'explique par la perturbation de la synthèse des protéines. How they help: Kegels strengthen the pubococcygeus muscles, which contract during orgasm. This is likely due to the stigma associated with out-of-wedlock childbearing, allegra cheap the wish to postpone childbearing until marriage and the possibility that some unmarried women have insufficient financial support for bringing up a child. Some may find it arousing, buy copegus some may not, while others may think it burns. Although it may be easier to define sexual enhancement in men, for women the problem is more complex. International Society of Thrombosis and Haemostasis. Clinical Characteristics of Pediatric Myasthenia: A Surveillance Study. Enter a ZIP Code to find nearby stores which may carry this product. The urine is collected in a sterile container at the other end of the tube. New estrogenic prenylflavone from Epimedium brevicornum inhibits the growth of breast cancer cells. Some dermatologists even perscribe additional antibiotics for three months. When ED becomes a problem, buy allegra d 24 hour online many men turn to oral ED medications. Cromolyn can decrease airway hyperreactivity, buy generic finasteride 1mg but has no bronchodilating activity and is useful only for prophylaxis. For 2 yrs he was on 1mg florinef and .25 mg prednisone daily, also sprinkling salt on his food. Emergency care of esophageal foreign body impactions: timing, treatment modalities, and resource utilization. Natural therapies would include diet, buy allegra d 24 hour online olive leaf extract along with slippery elm, L glutamine, and grapefruit seed extract. The comparative efficacy and safety of other parenteral antibiotics have not been studied. Still, buy allegra d 24 hour online one of the more common complaints has to do with the general lack of availability. Thus, allegra 60 mg/25 mg defendants will escape the death penalty through prosecutorial charging decisions only because the offense is not sufficiently serious; or because the proof is insufficiently strong. The following postmarketing event has been reported infrequently where a causal relationship is uncertain: gynecomastia. Suppressive therapy may be used for patients with disabling recurrent infections (A-II). • Metoprolol may cause extreme low blood pressure and/or a slow heart rate in some people. Feeling tired may also be a sign of low blood pressure, allegra d 24 hour generic price so the best thing to do is take your blood pressure at home when you feel that way and check to see where your blood pressure reading is at that time. [176] [174] Joanne and "Million Reasons" were nominated for Grammy Awards for Best Pop Vocal Album and Best Pop Solo Performance, de grisogono allegra watches price respectively. Alpha-blockers are generally used first because they act fast, relieving urination problems in a matter of days or weeks, while reductase inhibitors can take several months to provide relief. Should secondary failure occur with either metformin or sulfonylurea monotherapy, combined therapy with metformin and sulfonylurea may result in a response. Is there anything I can be doing to prevent the discoloration from getting worse and, buy slimex online uk more importantly, reversing what’s here? I had blood work done several times the past year including adrenal function testing, adidas torsion allegra buy electrolytes etc and everything is fine with the exception of TSH being slightly elevated on occasion (4.1) Am i going crazy?

Bvlgari allegra price


carafate super aktiv kaufen Basieren auf krebs durch. http://docs.oasis-open.org/tgf/TGF/v2.0/cs01/TGF-v2.0-cs01.html. Former detainees and/or their families have also brought civil actions seeking damages from current or former government officials. Persoanele cu leziuni ale măduvei spinării prezintă un risc mai mare de infecție a tractului urinar, buy allegra d 24 hour online în parte din cauza folosirii cronice a cateterului și în parte din cauza disfuncției vezicale.
allegra d compared to zyrtec d
Este equipo diseña gran parte de su vestuario, buy allegra d 24 hour online escenografía y peinados. Am-pi-xi-lin (bắt nguồn từ tiếng Pháp ampicilline /ɑ̃pisilin/), allegra allergy 180 mg tablet [1] còn được viết là ampicillin theo tiếng Anh, cũng còn được gọi là am-pi, [1] là kháng sinh phổ rộng thuộc nhóm betalactam, tức là nhóm kháng sinh có cấu trúc phân tử gồm khung bêta-lactame, trên đó có các nhóm trí hoán. WeaponWatch is one be advisable for the designing arguments Radiance has grown from only three employees six years ago to 275 now, making it team a few of the 500 fastest-growing compacted businesses in the United States.

Posted in Uncategorized | 1 Comment

ISABELLE HACHEY JOURNALISTE A LA PRESSE, A-T-ELLE TRAHI SA PROFESSION SUITE A L’ARTICLE SUR STEVE MAMAN ? “La véritable histoire du Schindler juif”

Par Deborah Harros Goldman

Stevemamanisabelle1

Introduction

Comment briser l’Omerta journalistique quand La Presse et Isabelle Hachey ont voulu régler leur compte avec le philanthrope Steve Maman.

La haine gratuite accable le monde

IMG_2443

Reuters

En effet qui n’a jamais subi d’injustices ?

Nous avons tous connu qui a cherché à nous détruire.

A présent, imaginez avoir décidé de fonder une mission humanitaire internationale. Car vous n’acceptez plus de voir des victimes innocentes mourir dans l’indifférence générale.

Bien sûr, vous avez les moyens nécessaires afin de réaliser vos projets. Mais vous avez surtout des aptitudes incroyables, armé d’une réelle compassion pour l’humanité et beaucoup de courage, vous avez décidé de vous engager auprès des victimes oubliées. Aussi, vous avez des alliés prêts à se sacrifier, des alliés de taille qui ne renoncent pas et une détermination sans faille et foi en Dieu. Mais plus encore, des convictions hors du commun et qui dérangent car elles dénoncent les mensonges.

Ce n’est plus UNE personne qui cherche à vous détruire, à présent, elles se comptent sur les doigts des deux mains. Ruse, manipulation et démagogie sont devenues des obstacles auxquels vous êtes confrontés quotidiennement.

Et dans l’ombre, certains attendront le faux pas. Personne ne sera là pour vous relever, aucune erreur ne vous sera permise. Il faudra être vigilant et veiller à garder toujours en tête la réelle cause qui vous anime : réparer les injustices aider un un peuple en péril.

Toutefois portée par cette grâce, cette détermination qui est votre, vous continuez à agir sans relâche car vous savez que le sort de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants reposent dorénavant sur vos épaules.

Votre intuition toujours en éveil et vous protège dans ce parcours du combattant. et bien que des personnes malveillantes cherchent à vous nuire, toujours plus nombreuses. Vous possédez aussi de plus en plus d’amis prêts à combattre à vos côtés. C’est un combat du mal contre le bien. Il faut courir vite et savoir vers qui se tourner. Chaque bataille mène à la suivante et ainsi de suite. Certaines de leurs actions commencent aussi à porter leurs fruits : des calomnies sont font de plus en plus insistantes. Jugé, critiqué, accusé à tort, on essaye de vous discréditer sans raison. Alors il faut agir vite et bien : dénoncer le mal à la racine. La désinformation qui sévit dans les médias, par des journalistes sans scrupules qui vous accablent. En particuliers, l’un d’entre eux qui a décidé de vous abattre par intérêt commercial, le journal canadien La Presse. Ce journal qui répand des propos mensongers, a décidé qu’il vous fera la peau. La Presse à scandale ne s’est pas encore à quel homme déterminé a-t-il devant lui ! Les choses ne se passeront pas comme prévues…

Connaissez vous le pouvoir d’un journaliste ? Il est sans limite

Si vous êtes un peu connu, en prise avec la scène médiatique, vous êtes aussi plus attaqué. Car en vous attaquant, un journaliste se fait un nom et une carte de visite. Certains de ces journalistes sans moralité sont capables de conspiration, devenant de terribles adversaires qui tireront les ficelles pour faire tomber les plus honnêtes d’entre nous. Discréditer, délégitimer nos actions, seront notre nouveau parcours du combattant. Mais les raisons seront toujours cachées, inavouables et d’autant plus graves, qu’elles représentent bassement des raisons commerciales et d’intérêts, il s’agit de la honte de leur profession ! 

Si de plus, vous affichez ouvertement votre identité juive, peut-on s’attendre à des mensonges encore plus terribles ?

WhatsApp-Image-20160704

Pourquoi un Juif qui a percé devient il un homme à abattre ?

Beaucoup de célébrités ont eu leur carrière et leur vie privée brisées à cause d’un article dévastateur et totalement faux. Personne ne peut se protéger d’un journaliste trop zélé.

PERSONNE ne peut se protéger d’un criminel armé d’une plume et d’un clavier.

En effet, la désinformation est meurtrière.

C’est pourtant l’histoire de Steve Maman attaqué par la journaliste Isabelle Hachey. Qui a tenté de désinformer le public sur l’action humanitaire CYCI – (The Liberation of Christian and Yazidi Children of Iraq). Cependant sur les réseaux, l’article n’a très peu intéressé le public de La Presse. Mais il a créé du tort à la fondation de Steve Maman CYCI et plus encore aux victimes, les rescapés de Daech, Les Chrétiens et Yézidis d’Irak.

Car en effet, par l’intermédiaire de ses articles, la journaliste Isabelle Hachey a tenté de jeter le discrédit sur Steve Maman et son action humanitaire qui défend les rescapés de Daech. Elle a essayé de jeter le doute dans l’esprit des lecteurs, par des procédés de détournements appelés désinformation. La désinformation est un ensemble de techniques de communication visant à donner une fausse image de la réalité dans le but d’influencer l’opinion publique, telles que par une argumentation erronée, d’attaques personnelles, de controverses, de doutes insidieux.

Néanmoins, à maintes reprises, les preuves ont été démontrées : les milliers de témoignages furent apportés ; des honneurs ; des remerciements ont été reçus du monde entier ; des larmes ; des photos ; des dessins d’enfants ; des portraits ; des chansons ; des fleurs envoyées ; des poignées de mains serrés auprès des grands de ce monde. Pourtant la manipulation fait rage et des questions persistent !

Questions sur l’intégrité journalistique d’Isabelle Hachey ?

  • Comment la haine peut-elle surpasser la souffrance humaine ?
  • Comment le manque de compassion peut-il aveugler la journaliste Isabelle Hachey ?
  • Cette journaliste a-t-elle trahi sa profession ? Peut-elle encore se faire appeler journaliste ?
  • Est-ce que la haine contre Steve Maman dépasse le drame des persécutés victimes de Daech ?

Grâce à sa plume et son clavier, Isabelle Hachey, avait le pouvoir de soulager la souffrance des victimes du génocide. Mais en place et lieu, a-t-elle contribué au désordre et au chaos des Yézidis ?

Qui est Steve Maman et qui est son équipe ?WhatsApp-Image-20160704 (1)

Steve Maman, homme d’affaires canadien, surnommé le “Schindler Juif”. Suite au visionnage de l’agonie du pilote jordanien brûlé vif dans une cage par L’EI. Steve décide d’agir et d’apporter son soutien en particuliers aux populations yézidies et aux chrétien d’Orient, victimes d’exactions et d’épuration ethnique en Irak et en Syrie. Dans un premier temps, accompagné de son épouse, il décide de porter secours à trois familles chrétiennes d’Alqosh au Kurdistan. Puis le couple  organise la libération d’esclaves sexuelles dans le Califat islamique.

La vie professionnelle de Steve, celui-ci a développé une expertise dans la gestion et la collection de voitures anciennes, l’acquisition et le courtage. Il a fondé le concessionnaire “Le Cheval Cabré”/“The Prancing Horse” au Canada. Influant auprès de la collection Demers, qu’il a assisté dans l’acquisition et la construction, composé de 675 voitures de collection les plus convoitées au monde.

En Juillet 2015, inspiré par le très Honorable Stephen Harper, l’Ex-Premier ministre du Canada, Steve a lancé une mission humanitaire qui a touché la vie de centaines de milliers de gens, d’une manière très concrète à travers le travail de terrain de la mission et par sa couverture médiatique internationale.

Lorsque Daech a repris la ville de Mossoul en Irak, le 3 Août 2014, des milliers de femmes et d’enfants ont été vendus comme esclaves sexuels aux soldats et aux civils dans le Califat nouvellement fondé. Alors que le monde était assis en silence, Steve prit position pour une minorité dont les droits étaient non seulement ignorés, mais piétinés et réduits en lambeaux. Vivre par les mots : « Agir maintenant ou rester spectateur ». Et Steve a fondé CYCI :

  • La libération des Enfants Chrétiens et Yézidis d’Irak.logo300

Depuis Septembre 2014, Steve Maman, CYCI ont sauvé 140 femmes et enfants  ; pourvu financièrement au transfert en toute sécurité de 2.310 réfugiés de la Grèce vers l’Allemagne ; assisté le camp yézidi de Petra établit par le Gouvernement grec qui accueille près de 1.400 Yézidis ; aidé plus de 25.000 familles yézidies, chrétiennes et musulmanes dans les camps kurdes, par des distributions de denrées alimentaires, de vêtements d’hiver, de dons de chauffages, de jeux pour les enfants, de sourires et de soutien etc. Ainsi que par la mise en place d’une assistance médicale indispensable.

Steve Maman est internationalement reconnu, surnommé « Le Schindler juif ». Il est primé par plusieurs États pour son humanisme révolutionnaire et sa rapidité d’action. En très peu de temps, la fondation CYCI est devenue incontournable dans la sphère humanitaire à grande échelle. Et la communauté humaine l’a très bien compris, il est suivi par des milliers de personnes part le monde.

 Steve Maman répond aux allégations d’Isabelle Hachey :  

Isabbelle Hachey : Steve Maman qui se décrit lui-même comme le « Schindler juif » avait fait le tour du monde.

Steve Maman : Faux. Dans des dizaines d’entrevues, de vidéos et documentaires, j’ai informé de comment est né le surnom du “Schindler Juif” que le journal “Breitbart” publié le 8 Août 2015 à travers cet article Jewish Schindler’ Saves Dozens of Yazidis and Christians from Islamic State. Qui fut le premier à m’avoir nommé ainsi. J’ai même tenté de le faire corriger. Mais c’était trop tard. Déjà relayé sur internet, il n’était plus possible de faire marche arrière. En effet, j’ai refusé ce titre car je ne me sentais pas à la hauteur de représentait l’héroïsme d’un Oscar Schindler. Toutefois, aux alentours du mois de Mai 2016 et après que les médias ont énormément communiqué sur la mission humanitaire CYCI, qui eu un impact international et surtout des résultats probants. Alors j’ai finalement accepté d’être surnommé le “Schindler Juif”…

Néanmoins et durant l’une des entrevues avec Isabelle Hachey, je lui ai fourni cette même réponse avec des sources et des liens précis sur le sujet. Mais Isabelle Hachey a peigné un personnage égocentrique et imbu de lui-même se faisant appelé le “Schindler Juif” pour se glorifier.

En réponse et dans l’article de Sharona Schwartz du site d’informations respecté The Blaze

A Canadian Businessman Inspired by Oskar Schindler Is Buying Back Christians and Yazidis Captured by Islamic State

Voici la citation de Steve Maman :

Maman had a message for those calling him the new Schindler, who was credited with rescuing some 1,200 Jews from the Holocaust by employing them in his factories. Maman wrote on Facebook on Monday:

I am called “Jewish Schindler”, “Yezidis’ Schindler” by certain news outlets. Please, know that I truly do not feel like one at the present time. I actually feel that I am not doing enough as there are so many left to liberate.

Ne fait-elle pas preuve de démagogie ?

Il s’agit bien de la désinformation à son meilleure !

Ce vendeur de motos et de voitures d’occasion de Montréal-Ouest – (Isabelle Hachey)  

exoticPar tous les moyens, Isabelle Hachey a tenté de ternir l’image de Steve Maman à la portion la moins glorieuse de l’homme. Après lecture des articles tissés de mensonges de cette journaliste. Vous découvrirez un personnage inventé de toutes pièces, un Steve Maman sans scrupule, plus attiré par la célébrité que par le désir noble de secourir l’humanité. Comme une vaste escroquerie, Isabelle Hachey est devenue metteuse en scène et a créé un personnage factice. Mais Isabelle Hachey n’est pas metteuse en scène, Isabelle Hachey est journaliste ! Une journaliste qui a perdu tout bon sens et le premier de sa profession : informer avec intégrité. Car asséner le doute dans l’esprit des lecteurs, de manière à rendre difficile à croire qu’un “vendeur de motos usagées de Montréal-Ouest” puisse réaliser de tels exploits !

Ce n’est pas du journalisme, c’est de la corruption intellectuelle.

De plus, elle essaye de “relativiser” les actions exemplaires de CYCI en rendant improbable les histoires un peu farfelues de “ce vendeur de Harley-Davidson usagées de Montréal-Ouest”. Encore une fois, le désir de discréditer, de mépriser les réalisations de CYCI est visible. Alors que la libération de 140 femmes ; la distribution auprès de 25.000 personnes ; le soutien apporté pour 2.310 réfugiés ; la gestion du camps de Petra en Grèce qui regroupe 1.400 Yézidis, est un travail difficile, de chaque instant qui demande beaucoup de courage et une organisation sans pareille. Tout cela exige don de soi et un amour inconditionnel pour l’humanité.

Isabelle Hachey dans ses formulations biaisées essaye de ridiculiser le travail de toute une équipe. Cette façon de méjuger, sous-estimer la réalité, se nomme de la calomnie, de la désinformation pure et simple.

Isabelle Hachey, pour votre information, les Yézidis sont bien réels ! Ils souffrent constamment, c’est un peuple en voie de disparition. La Fondation CYCI est bien réelle ! Elle a sauvé des centaines d’esclaves sexuelles. Steve Maman est bien réel ! il tente d’apporter une aide concrète aux populations démunies. Nous ne sommes pas au cinéma et vous faîtes du tort aux Yézidis. Qu’on se le dise !

Comment Isabelle Hachey crée-t-elle du tort aux Yézidis ?

Car CYCI est  l’une des seules organisations humanitaires qui aident les Chrétiens et Yézidis d’Orient, qui sont actuellement sous la menace permanente de Daech. The Liberation of Christian and Yazidi Children of Iraq – CYCI lutte activement pour dénoncer et sensibiliser l’opinion publique sur le sort des Yézidis. Et fournit les aides alimentaires aux plus démunis en Irak. Et délégitimant le travail de la fondation CYCI, Isabelle Hachey a insufflé doutes et questions qui se sont faites de plus en plus persistantes. C’est pourquoi, il fallait éclaircir les formulations et déformations contournées de la journaliste de La Presse. Car le doute est plus dangereux encore que le mensonge. Il creuse la brèche dans l’esprit du public.

Modus operandi ou comment Isabelle Hachey rend l’homme d’affaire réputé, Steve Maman, un “vendeur de Harley-Davidson usagée de Montréal-Ouest”

Voici un exemple concret qui souligne la ruse ou désinformation journalistique. Regardez, c’est assez subtil, par un jeu de langage, les mots visent à diminuer la vérité. 

Le jour ou Isabelle Hachey a rencontré Steve Maman à la salle d’exposition, se trouvait des voitures anciennes de collection d’une très grandes valeurs dont l’Avion Voisin 1919 C1 ayant appartenu au Roi du Maroc. Alors qu’Isabelle Hachey avait sous les yeux de magnifiques voitures anciennes de luxe, peut-être même les plus belles au monde. Elle le qualifie à plusieurs reprises de “vendeur de Harley-Davidson usagées de Montréal-Ouest”. Il y a fort à parier que la journaliste de La Presse avait tout intérêt à créer un scénario ou le “Schindler Juif” soit un héros, un peu menteur et affabulateur pour pouvoir ensuite le démolir plus facilement. Le scénario était tout trouvé. Toutefois, Steve Maman est un homme honnête qui n’a pas usurpé sa profession, ni son identité. C’est bien un homme d’affaires d’envergure qui a créé sa fortune personnelle par son propre travail. C’est aussi un acteur de l histoire, un héros des temps moderne, alors Isabelle Hachey ? Votre scénario est totalement faux. Le public n’est pas dupe ! Et malgré vos critiques acerbes, Steve Maman continue son combat pour secourir les populations d’Irak dans une réalité qui dépasse les plus mauvais films de guerres :  Il faut sauver les Yézidis ! 

Vous auriez pu par votre travail aider les Yézidis, vous avez préféré détruire ! 


La collection Demers

(“Un vendeur de Harley-Davidson usagées de Montréal-Ouest” … la suite)
WhatsApp-Image-20160713

La Famille Demers est très respecté au Québec. Parmi leurs réussites se trouve une collection à l’échelle mondiale.

Roger Demers avait prêté main forte à Steve Maman dans CYCI.

Steve Maman a noué des relations privilégiées avec la famille Demers qui représentent une des collections les plus vaste du monde de  voitures évaluées par les experts et médias à 1 milliard de dollars.

 

Comment  une journaliste à La Presse, telle que vous Isabelle Hachey,  ne connait-elle pas l’implication de Steve Maman dans cette collection ou il collabore depuis 23 ans. Alors que le journal La Presse avait déjà publié à deux occasions sur ce sujet.

Incohérence ? Ou encore une fois mépris de l’information ?

Le désir de salir est nettement visible, n’est-ce pas ?!

Denis Arcand journaliste de La Presse écrit dans un autre article :

“Selon l’importateur de voitures exotiques Steve Maman, de Montréal“

La Presse a envoyé à M. Couillard des photos de son ancienne Dino, qu’il a identifiée grâce à trois modifications très reconnaissables. Il l’a vendue en 2000 au commerçant d’autos et de motos exotiques Prancing Horse, de Montréal. Rencontré par La Presse, le président de Prancing Horse, le Montréalais Steve Maman, a dit avoir revendu à la Collection Demers l’ancienne Dino rouge de M. Couillard et une autre 246GT, rouge aussi, importée de Suisse”

Isabelle Hachey a contacté Roger Demers afin de lui demander la nature de la relation qui le lie à Steve Maman et sa vision de CYCI. Est-il intègre et honnête ?douzi 2

Roger Demers confirme :

“la mission est magnifique. Sauver des enfants et des innocents est le devoir de chaque être humain envers son prochain et ce que fait Steve est une fierté pour nous.

En plus de vingt ans dans une relation étroite, on n’a vu de personne des plus intègres et honnêtes qui puissent exister. Un niveau de confiance sans égal.”

Pourquoi Isabelle hachey ne publie-t-elle pas la réponse de la famille Demers, une des familles les plus illustres du Québec ?

Pourquoi cacher cela aux lecteurs ?

De plus, Steve Maman a fait des développements immobiliers, construction de maisons, de l’importation et de la distribution de luminaires de cristal et de Murano.

Il est certain qu’une fois le vrai portrait de Steve Maman dressé devant vous, vous devinez son potentiel réel et ses capacités exceptionnelles pour mener à bien, une action humanitaire internationale.

Alors que pensez-vous du “un vendeur de Harley-Davidson usagées de Montréal-Ouest” et de la démagogie de la journaliste Isabelle Hachey ?

7 autres parties viendront répondre point par point à toutes les allégations de la journaliste de La Presse, Isabelle Hachey.

À suivre avec intérêt…

 

 

Posted in Uncategorized | 1 Comment

IMPOSTURE DE TROIS JOURNALISTES DE LA PRESSE DÉMASQUÉE – Isabelle Hachey

 

Introduction

Dans le premier article, nous avons révélé comment Isabelle Hachey a véhiculé des informations fabriquées. Comment a-t-elle opéré pour manœuvrer l’opinion publique en tentant d’orienter la vérité.

Nous avons aussi réussi à faire ressortir comment juguler et combattre ce fléau qui se nomme la désinformation. En décryptant les intentions concertées visant à induire le public en erreur.

En effet, dans cette bataille sans relâche, nous n’avons tolérés ni une virgule, ni un point ou un seul mot qui s’évertuent à abuser les lecteurs.

Imposer la vérité et rien que la vérité à la face du monde, en soustrayant le mal qui ronge notre société désarmée, en guerre contre le terrorisme et L’IMPOSTURE JOURNALISTIQUE qui en tire profit.


 Mystification journalistique

Intentionnés à faire éclater la vérité au grand jour, le public nous a suivi.

Notre rôle a été de mettre en quarantaine et éradiquer l’abjection que nous avons nommée la désinformation des trois journalistes du journal La Presse :

– Isabelle Hachey

– Jean-François Bégin

– Louis-Samuel Perron

Preuve après preuve, chaque pièce à charge a été blanchie. A présent, la vérité est rétablie et la dignité de Steve Maman, n’est plus à prouver, mise hors d’atteinte depuis la première ligne, passons aux choses sérieuses.

Et mettons ces frusques journalistiques hors d’état de nuire.

Voici l’irréfutable, la démonstration par la preuve orale et écrite. Comment ces trois pseudo journalistes sont capables d’agir dans la tromperie quasi permanente du grand public. A coup d’articles et de fausses révélations, de sources peu fiables et de dissimulations. Il ne s’agira plus de dire ou d’interpréter, de réfuter ou d’opposer. Mais d’écouter la voix d’Isabelle Hachey et de visionner les preuves accablantes des deux autres journalistes de La Presse, Jean-François Bégin et Louis-Samuel Perron. Aussi de comprendre pourquoi ces agissements sont corrompus.


Manipulation d’Isabelle Hachey illustrée par sa propre voix

Durant les entrevues, Isabelle Hachey s’est compromise par ses propres déclarations. En effet, la journaliste de La Presse a prévenu par soucis de légalité que les conversations seraient enregistrées. L’autorisation tacite a permis à Steve Maman, de créer un effet de surprise. A son tour, M. Maman a pu enregistrer les échanges. Aujourd’hui ces échanges permettront au public, d’établir, un profil autre de la journaliste, très différent de celui brossé jusqu’ici.

Les copies des enregistrements obtenues légalement servent de preuves manifestes. Isabelle Hachey “est attrapée la main dans le sac” par ses propres déclarations. La fraude journalistique est visible et surtout auditive.

Après écoute des conversations enregistrées. Vous entendrez des échanges plutôt animés, entre Isabelle Hachey et Steve Maman. Ayant décelé des failles, un vice de forme dans l’article qui se voulait un témoignage authentique sur “la véritable histoire du Schindler Juif” comme l’intitulait la journaliste, Steve Maman répond point par point aux diffamations de la journaliste. 


Rappel

Le journal La Presse n’était pas à son premier coup d’essai contre l’homme d’affaires canadien. Dans l’année écoulée et à deux reprises, les journalistes, Jean-François Bégin et Louis-Samuel Perron avaient écrit des articles mensongers qui occasionnèrent des dommages collatéraux auprès de la mission humanitaire et les Yézidis. Ces affirmations fallacieuses altéraient la réputation de CYCI qui se présentait au dessus de tout soupçon. Ces journalistes mal attentionnés causaient des torts véritables aux Yézidis.  

En effet, ce n’était pas la première fois, que Steve Maman subissait des accusations sans fondement. Néanmoins la répétition des incriminations journalistiques, causait des dégâts préjudiciables sur le sauvetage d’un peuple en péril. Tous les moyens étaient bons pour faire les choux gras de l’actualité et l’homme d’affaires “célèbre” attirait à lui seul, des journaux à scandale tel que le journal canadien La Presse. Steve Maman était la proie de journalistes “en mal de buzz médiatique” comme Jean-François Bégin, Louis-Samuel Perron et Isabelle Hachey.

Trois articles étaient parus la même année, tous concordants et contre lui. Il fallait à tout prix, calomnier, critiquer, détracter… Pointer du doigt le philanthrope, sans jamais laisser le public décider par lui-même. De plus, les sources que ces “journalistes à scandale” utilisaient étaient fausses et les journalistes le savaient pertinemment ! Leurs jugements à l’emporte-pièce, sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences de leurs actes étaient désastreuses pour la mission humanitaire et les Yézidis.

Conscient des enjeux et des dangers d’un autre article malveillant, Steve Maman, prit les devants. Il enregistra la journaliste, la conversation qui l’opposait à Isabelle Hachey. Prête à recommencer le même scénario que les deux autres journalistes de La Presse, et qui ne manqua pas.


Nuire et désinformer pour mieux régner, technique des journalistes de La Presse

WhatsApp Image 2016-08-03 at 1.19.02 PMAujourd’hui, ces enregistrements sont des preuves à charge contre Isabelle Hachey et ses confrères de La Presse, Louis-Samuel Perron et Jean-François Bégin.

Ces preuves vous sont livrées en exclusivité, vous permettront d’apprécier la réalité et d’attester, ainsi à votre tour, que Steve Maman a été la victime d’une cabale médiatique orchestrée par ces trois journalistes en mal de scoop.

En écoutant ces enregistrements, vous réaliserez ô combien Isabelle Hachey a mené délibérément ses lecteurs vers de fausses pistes. Cette enquête qui l’a pourtant menée en Irak, dans le berceau du génocide yézidi et de l’esclavage sexuel. Dans le berceau de l’EI ou Daech tue et viole impunément. Mais aussi au cœur de l’action d’un homme qui s’est impliqué. Steve Maman, avait compris l’importance d’agir.

Car si nous n’agissions pas rapidement, nous serions acculés, aujourd’hui et maintenant, comme en Europe !

Il avait compris que laisser mourir un peuple dans l’indifférence générale n’était pas de bonne augure pour l’humanité.

Et viendrait l’heure ou les bourreaux, ne trouvant aucune dissuasion, aucune menace, mettraient le monde à feu et à sang.

C’était un devoir de mettre en évidence les actes délibérément orientés de cette journaliste au comportement scandaleux. Comme de refuser le génocide d’un peuple dont nous commémorons aujourd’hui le funeste 2e  anniversaire du “massacre de Sinjar”.

Les enregistrements prouvent que l’enquête n’a pas été instruite correctement. Si l’objectif journalistique était de montrer la vérité, Isabelle Hachey a dissimulé des témoignages pour nuire à l’homme d’action.

D’ailleurs comme dans le premier article écrit par Deborah Harros Goldman, ou nous nous apercevons que le témoignage de Roger Demers ne fut pas retenu, comme plusieurs témoignages essentiels. De nouveau Isabelle Hachey n’utilisera pas le Témoignage de Rosa Karim.


La Presse et Isabelle Hachey ne veulent pas laisser la  vérité sortir !

Qui est Rosa Karim ?

Rosa Karim

Rosa Karim

Suite à son engagement au sein du gouvernement allemand. Rosa Karim se lie à la mission humanitaire CYCI. Elle fut interviewée par la journaliste car elle détenait des informations sensibles sur CYCI et sur Steve Maman. Rosa Karim avait ouvertement déclaré sur les réseaux sociaux et dans les médias qu’elle avait fait partie de libérations d’otages durant un voyage au Kurdistan. A sa grande surprise, elle s’aperçoit que son témoignage n’a lui aussi pas été retenu. En plus, de n’être citée nulle part, Rosa Karim constate que l’article contredit les faits. Pour exprimer son mécontentement, elle décide de déposer la copie originale de sa réponse, fournie à Isabelle Hachey sur la page Facebook de La Presse ainsi que sur celle de la journaliste. Immédiatement et à plusieurs reprises, la journaliste et son journal tentent d’étouffer ses publications en les effaçant.

Rosa Karim finit par avoir l’accès bloqué de la page de La Presse et du profil d’Isabelle Hachey. Elle s’empresse de raconter comment fut-elle censurée. Témoignage de Rosa Karim.


 Savoir et se taire

Isabelle Hachey savait parfaitement, que de nombreuses révélations sur Steve Maman seraient apportées par des individus véreux et sans scrupules, qui avaient un intérêt à faire tomber la fondation en Irak.

D’ailleurs, à plusieurs reprises, dans les enregistrements qui opposent le philanthrope à la journaliste, Isabelle Hachey dit savoir que ces témoins sont malhonnêtes. Mais elle va encore plus loin.

Isabelle Hachey joue gros, peut-être même sa carrière. Car dans ce duel qui la confronte à Steve Maman, les dés sont pipés.

Le sujet qui les oppose finit pourtant par les réunir. A savoir, la malhonnêteté et le manque d’intégrité des témoins qu’elle reconnaît.

Ce qui est troublant, malgré les informations, les articles de presse, les photos et dossiers classés secrets, qui lui ont été personnellement remis par Steve Maman lors de la première entrevue. Ce sont ses choix, ses sélections, ses sources. Elle s’est dirigée vers des témoins peu crédibles mais surtout qui manquent de légitimité. Toutefois Isabelle Hachey a choisi d’interroger des détracteurs controversés plutôt que d’interroger des dizaines de personnes prêtes à rendre compte de manière objective, du travail humanitaire de CYCI.

La lumière sur la véritable histoire du “Schindler juif” a été obscurcie par la calomnie.

Isabelle Hachey a trahi sa parole et son éthique journalistiques.


Les témoins controversés retenus par Isabelle Hachey

Khairi Bozani et Abu Shujaa

Osman Ali Hassan (Abu Shujaa)

Osman Ali Hassan (Abu Shujaa)

Isabelle Hachey s’est servie de témoins corrompus et frauduleux, qui ont été capables de détourner l’argent alloué à l’esclavage sexuel. Steve Maman par l’entremise de sa mission humanitaire, avait soulevé ce scandale auprès du bureau du président du Kurdistan, en dénonçant ce business juteux spécifiquement odieux. Khairi Bozani et Abu Shujaa cherchèrent à racketter la fondation de Steve Maman. En effet, la fondation CYCI était populaire et par une plateforme de crowdfunding, autofinancement par les internautes du monde entier, avait récolté des sommes spectaculaires. Plus de 875.000 dollars, qui avaient réveillé les appétits voraces.

Khairi Bozani : directeur général des affaires yézidies au gouvernement régional kurde dans la ville de Dohuk.

Osman Ali Hassan : surnommé “l’entrepreneur yézidi”, mieux connu sous le nom d’Abu Shujaa.

Deux individus dangereux. Associés dans le détournement d’argent reliés aux libérations d’otages. Isabelle Hachey était  au courant du lien qui les rassemblait.

La journaliste de La Presse a  illustré ce proverbe : “l’ennemi de mon ennemi est mon ami”. Concrètement, il s’avère que les opposants de CYCI se sont unis pour détruire Steve Maman.

Isabelle Hachey savait clairement à qui elle s’adressait. Néanmoins elle a utilisé les propos mensongers de ces deux malfrats afin de porter atteinte à l’intégrité de Steve Maman et de sa fondation.

Khari Bozani

Khairi Bozani

Dans cet enregistrement nous pouvons entendre Isabelle Hachey, de vive voix “acquiescer que ce sont des trafiquants d’êtres humains” et rajouter que ces deux mêmes individus sans scrupules “font du commerce” et “font de l’argent”, sur le rachat des femmes. “c’est de la business” ! Dit la journaliste canadienne enregistrée.

Cependant à l’instar de toute bonne conscience, éthique et morale, Isabelle Hachey les cite dans son article, de manière à leur donner de la voix. Ces deux criminels notoires font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire du gouvernement du Kurdistan, dirigée par le bureau du président Barzani. Pour les motifs suivants :

  • Trafic d’êtres humains
  • Appropriation de fonds destinés à la libération d’esclaves sexuelles yézidies aux mains de Daech.

 L’article du journal allemand reconnu, Welt parle de Steve Maman

Un autre fait, Monsieur Maman lui a remis la copie de l’article du journal allemand reconnu, Welt, écrit le 26 avril 2016 par Alfred Hackensberger qui est resté au Kurdistan plusieurs mois dans le but spécifique d’enquêter sur les libérateurs d’otages ainsi que le système de libération en place. Il est à noter que le journaliste a écrit une magnifique éloge sur le bien fondé de la mission humanitaire, CYCI. Dans ce même article, le journaliste déplore les actions frauduleuses et fait ressortir le trafic d’êtres humains ainsi que la fraude commise par ces deux mêmes personnages repris aussi par Isabelle Hachey dans les enregistrements. Article allemand Welt (Version Francais) (English Version)

Pourquoi de nouveau, n’entend on pas parler de cet article, ni des autres témoins vérifiés ?

– Isabelle Hachey avait le devoir de faire part de l’article de Welt à ses lecteurs et elle ne l’a pas fait. Preuve qu’Isabelle Hachey était au courant de l’article Welt

Il y a des kilomètres de distance entre l’article qu’elle a écrit et ses convictions, exprimées dans les enregistrements. Elle détenait des informations qu’elle a omis volontairement d’apporter. Cela s’appelle de la rétention d’information. C’est un des modes opératoires, les plus courants de la désinformation. Par sa voix, et à travers les enregistrements, Isabelle Hachey avait des positions qu’elle n’a pas tenues, ni respectées, bien différentes de ce qu’elle a publiées. Cela prouve, une fois de plus, qu’elle a cherché, délibérément, à abattre dans son dossier, le philanthrope Steve Maman.


Steve Maman remet les preuves de sa crédibilité à Isabelle Hachey

Lettre de Mirza Dinnayi

Mirza Dinayi avec le Pape Benedict XVI

Mirza Dinnayi avec le Pape Benedict XVI

Isabelle Hachey avait demandé à Steve Maman, s’il y existait une déclaration de soutien ou un témoignage officielle d’un leader yézidi quant aux revendications sur la mission et sur la validité des libérations et distributions par CYCI.

Aussi, lui demanda-t-elle, pourquoi 20 yézidis du kurdistan avait écrit une lettre en opposition à CYCI, dont le cerveau était Mirza Dinnayi, leader yézidi et ex conseiller auprès du président d’Irak ?

Steve Maman fournit une Lettre officielle de Mirza Dinnayi dans laquelle le leader yézidi s’était rétracté pour se ranger en faveur de la mission humanitaire. Car après son enquête privée, Mirza Dinnayi soutient les actions de CYCI. Face à cette preuve incontestable, Isabelle Hachey avait de nouveau, le devoir d’informer ses lecteurs. En effet, il s’agissait d’un démenti de l’ex conseiller du président d’Irak. Qui a fait ses propres investigations sur le territoire et donne tout crédit à Steve Maman et sa fondation.

De nouveau, où sont ces informations importantes ?

“Probablement que vous lui avait offert quelque chose, il se replace comme ça, comment ça s’est passé” ? Êtes-vous menteur Steve Maman ?” Demanda-t-elle à plusieurs reprises dans l’enregistrement.

Isabelle demande des preuves officielles, qui lui sont remis immédiatement. Toutefois, il n’y a aucune trace dans ses articles. Mais en lieu et place, elle accuse l’homme d’affaires de soudoyer les témoins.

Déclarations compromettantes d’Isabelle Hachey

De nouveau dans cet enregistrement, Isabelle Hachey s’est compromise par ses propres déclarations, à vous d’en juger :

– Isabelle Hachey : Mais vous n’avez aucun pouvoir sur mon journal !

– Steve Maman : Ce n’est pas grave mais moi, mon devoir est de vous remettre la documentation et montrer que vous ne l’avez pas remise, devant le public, que vous manipulez et que c’est votre système à La Presse… Le site web va s’appeler isabellehachey.com

Le piège s’est refermé sur elle et sa voix en est la trappe… Isabelle Hachey, la prédatrice aux dents longues a perdu toute crédibilité auprès du public, il est peut-être temps de demander sa démission.


Des témoins importants étouffés par Isabelle Hachey

Liste des journalistes qui ont accompagné CYCI sur le terrain

Untitled-1-1024x243HACHEYSteve Maman apporte une liste de journalistes sérieux qui ont accompagné CYCI durant les missions. Et qui ont réalisé des reportages publiés à travers le monde :

Aucun de ces journalistes n’a été contacté, ni cité dans l’article orienté d’Isabelle Hachey.

Steve Maman presse Isabelle Hachey afin de contacter les journalistes d’i24, Maël Benoliel et la journaliste de Canal 2 / Ulpan Shishi Israël, la chaîne la plus vue en Israël. Néanmoins Isabelle Hachey répond par cette réplique assassine qui ne laisse aucun doute. Comme ce sont des canaux israéliens, ces journalistes seront forcément en faveur du “philanthrope juif”.


Dans un autre cas, de flagrant délit de désinformation

(Second from the Right) Myrna Domit in Kurdistan 2015

(Second from the Right) Myrna Domit in Kurdistan October 2015

Myrna Domit, journaliste auprès d’Univision /Fusion TV qui a fait un documentaire sur Steve Maman et CYCI au Kurdistan. La journaliste a filmé les distributions d’aides humanitaires et la libération de Nihad Barakat Shamo Alawsi, le 15 octobre 2015. Myrna Domit témoigne de la véracité des faits et a assisté en temps réel a la libération de Nihad. Elle a enquêté sur le dossier de la jeune yézidie avant sa libération.

One man’s mission to free Yazidi women from ISIS

Encore une fois et devant ces preuves plus que fondées, Isabelle Hachey utilise des propos diffamants dans cet enregistrement : “Vous n’avez pas acheté ce reportage, vous ne l’avez pas financé ?”

Elle sous-entend pour la deuxième fois consécutive que Steve Maman paye ses sources.

Doit-on se demander si tout s’achète dans l’univers de la journaliste. Car demander si l’homme d’affaires avait “soudoyé” deux témoins importants, soulève des doutes avérées sur la propre intégrité d’Isabelle Hachey.

A présent, démasquée et à la vue de tous, Coup de grâce pour la journaliste ?

Les détracteurs de CYCI ont utilisé la journaliste et la journaliste a utilisé les détracteurs afin d’essayer de faire tomber Steve Maman. La question est pourquoi ? Quels étaient leurs intérêts ?


Jean-François Bégin, l’époux d’Isabelle Hachey

Et la réponse est claire : Steve Maman et son action humanitaire dérangent. Il s’avère que Jean-François Bégin qui a tenté, voilà un an de porter atteinte à la mission CYCI est autre que l’époux” d’Isabelle Hachey.

Untitled-1-1024x243BEGINA la suite d’un documentaire / long métrage sur le parcours du philantrope présentement en tournage et intitulé “Steve Maman le Schindler Juif”. Le réalisateur s’est emparé de la fraude journalistique de Jean-François Bégin et de son collègue, Louis-Samuel Perron, dans un segment du film.

Isabelle Hachey est venue à la rescousse de son “époux” et de son collègue de La Presse qui seront mis sur le banc des accusés par le documentaire, déterminé à montrer le rôle destructeur des époux Hachey – Bégin et du journaliste Perron à l’encontre de la mission humanitaire CYCI fondée par Steve Maman.

Voici les preuves qui prouvent que Jean-François Bégin est de mauvaise foi :

Dans son article intitulé : Libération d’esclaves sexuelles : Steve Maman appelé à fournir des preuves”. Jean-François Bégin n’a pas retenu le témoignage de personnes crédibles pour étayer son article et a cherché, une fois de plus, à falsifier la réalité.  

– Lettre du rêtre White

Lettre officielle de Mirza Dinnayi

Noori Osman Abdulrahman, représentant du bureau du président du Kurdistan


Untitled-1-1024x243PERRONA son tour, comment Louis-Samuel Perron s’est-il compromis ?

– Louis-Samuel Perron : Dans son article “Steve Maman contredit par une fondation alliée” (Publié le 03 septembre 2015)

WhatsApp Image 2016-08-03 at 3.35.36 PM

Canon Andrew White with Steve and Murielle Maman at their residence in Montreal

Le journaliste de La Presse reprend l’article de Vice News. Un blog peu crédible et l’utilise comme source fondée.

Il cite l’article calomnieux et prétend que Steve Maman a perdu son soutien principal dans la personne du prêtre chanoine Andrew White.

“Andrew White, s’est distancé entièrement de l’oeuvre de Steve Maman”.

Ce qui est faux ! Perron manipule l’information de façon a nuire à la mission humanitaire de Steve Maman.

Pourtant des preuves irréfutables lui avait été fournies par “La Fondation pour le secours et la réconciliation au Moyen-Orient (FRRME) et par le chanoine Andrew White.

Pourquoi l’article est-il toujours en ligne malgré le démenti officiel du prêtre White ? Et pourquoi aucune correction ou mise à jour n’ont été publiées ?

Il faut rappeler que le prêtre chanoine Andrew White détient cinq doctorats et est reconnu mondialement à travers ses actions humanitaires

Lettre du Leader Yazidi, Pacha Waheed Mando qui est impliqué dans CYCI au Kurdistan

 – Lettre de soutien du Leader yézidi Fakir Elyse

– Lettre de soutien de Anthony Chamon, president de l’Association des Yezidis de France

Malgré les preuves, Jean-François Bégin, le premier journaliste à avoir démarré une cabale à l’encontre de Steve Maman dans le journal La Presse, n’a pas mentionné un seul mot de ce qu’il savait en réalité. Salir, détruire, un homme, une mission, un peuple, sans aucune indulgence ou remise en question. Faire du scoop, de l’audience et être lu par un public toujours plus nombreux à qui on enseigne le doute sont monnaie courante.

Jean-François Bégin, Louis-Samuel Perron et Isabelle Hachey avaient les preuves en main, l’enregistrement ci-dessous le confirme et pourtant Isabelle Hachey maintient et refuse de faire marche arrière.


Questions/Réponses

Voici des extraits de l’article ou à plusieurs reprises, Isabelle Hachey use de démagogie et de désinformation:

– Isabelle Hachey : Mais vous n’avez aucun pouvoir sur mon journal ! Enregistrement

– Steve Maman : Ce n’est pas grave mais moi, mon devoir est de vous remettre la documentation et montrer que vous ne l’avez pas remise, devant le public, que vous manipulez et que c’est votre système à La Presse… Le site web va s’appeler Isabellehachey.com

Extrait 1WhatsApp Image 2016-08-03 at 4.20.22 PM

– Isabelle Hachey : Dans une mise à jour publiée le 7 octobre 2015 sur sa page Facebook, CYCI, sollicitant l’aide du public pour « mettre fin à ces atrocités », prétend avoir « non seulement sauvé la mère et les cinq enfants avec succès », mais avoir « été capable de réunir toute la famille, incluant le père ».
– Steve Maman : C’est faux. Mme Hachey me fait passer pour un menteur et ne publie pas ma réponse dans son article. En effet, la vidéo sur ma page FB confirme que nous espérions sauver le père de famille. Mais à aucun moment nous avons déclaré l’avoir fait.

Extrait 2

– Isabelle Hachey : A ce jour, le montant des dons perçus est de 875 000 $. Selon les allégations de la journalistes, cet argent était entièrement destiné au financement des libérations des captives sexuelles.

– Steve Maman : C’est faux. Tout au long des publications mises à jour quotidiennement sur les réseaux sociaux et sur le site CYCI. Il était clairement expliqué ou allait l’argent, tout autant destiné aux libérations des otages sexuelles, aux distributions alimentaires auprès des victimes en Irak et en Grèce pour les réfugiés. Et sans oublier l’aide financière dans l’assistance auprès des réfugiés yézidis qui avait fui Daech par la mer pour se retrouver en Grèce dans l’événement l’exode Yézidis en Grèce.

Isabelle Hachey admet la véracité des paiements faits par CYCI dans cet enregistrement

Extrait 3

– Isabelle Hachey : Contrairement à ce que prétend CYCI dans sa vidéo, les membres de l’équipe ne se sont pas introduits en Syrie pour libérer Nadia et ses enfants. Armés de caméras, ils ont plutôt patienté à Zakho, ville du Kurdistan irakien frontalière avec la Turquie, par où la famille libérée a transité après avoir quitté la Syrie. « Ils attendaient à la frontière pour accueillir les enfants. Ils n’ont rien fait, à part donner l’argent. »

– Steve Maman : C’est faux. Manipulation typique de La Presse et d’Isabelle Hachey. Le travail des équipes à l’intérieur du Califat était de libérer et de rapatrier les victimes sous les instructions de Dawood B. Jajju. Pour ensuite les acheminer vers un point de rencontre ou l’équipe de CYCI au Kurdistan venait les récupérer. C’est exactement ce que j’ai déclaré à des centaines de médias. La fondation CYCI ne rentre pas à l’intérieur du Califat. La fondation a une équipe qu’elle finance et qui travaille dans le Califat et la seconde à l’extérieur du Califat. Celles-ci apportent les otages aux points convenus. Aussi voici la Réponse de David Ettedgi avocat de CYCI au journal La Presse qui corrobore la réponse de Steve Maman : “Au total, 140 femmes et fillettes ont été libérées grâce aux deux équipes d’opérations, soit l’équipe « interne » et l’équipe « externe ». CYCI a eu le privilège d’être en contacts avec des chefs spirituels irakiens, qui à leur tour avaient leurs propres contacts dans le califat. En utilisant ces relations, l’équipe « interne » a pu coordonner la libération de fillettes en captivité. L’équipe « interne »  a également coordonné la logistique et la sécurité lors du transport de ces fillettes à la frontière du territoire de Daech, endroit où l’équipe « externe » prenait le relais. Sans les efforts soutenu de l’organisme et ses relations privilégiés sur le terrain, aucunes des 140 femmes et fillettes n’auraient été libéré.”

Steve Maman with Nihad Barakat Shamo Alawsi(Rescued by CYCI), in the UK April 2016

– Isabelle Hachey : Ils attendaient à la frontière pour accueillir les enfants. Ils n’ont rien fait, à part donner l’argent.


– Steve Maman : Encore en fois, c’est faux. Typique délégitimation. Sans argent. Aucune libération n’aurait eu lieu. Donc elle met en avant le ridicule des mots et des contextes choisis. Au lieu de dire que l’opération de CYCI menée par les équipes du Califat et celles du Kurdistan, participent chacune a une part dans le projet qui abouti en libération. C’est un énorme travail d’organisation, d’argent, de logistique que je dirige de mon bureau au Canada. 

A rappeler : Pourquoi a-t-on appelé à travers le monde, Steve Maman le libérateur ? Car le libérateur est celui qui finance autant que celui qui organise le dénouement des libérations. Steve Maman avait ces deux rôles primordiaux dans la libération des esclaves sexuelles et la mise en place du financement d’aides humanitaires auprès des réfugiés. Steve maman répond à Isabelle Hachey pourquoi n’avons-nous pas divulgué les noms et les visages des captives ? Réponses en images. 


Voici les réalisations de CYCI dissimulées par les trois journalistes :


Conclusion

La vérité est un phare dans la nuit ou il est bon de regarder au loin. Ceux qui hier encore ont tenté de noyer Steve Maman, sont à présent, naufragés.

Jean François Bégin, Louis-Samuel Perron et Isabelle Hachey ont manipulé l’information et ont perdu l’estime du public. Car quand le mensonge se dévoile à haute voix et pourtant par la même voix qui accuse, cette voix est-elle toujours audible ?

Déguiser, dissimuler, volontairement la vérité, nier ou taire ce qu’un journaliste est censé livrer au monde. Son rôle est alors aussi dangereux que celui d’un criminel. L’actualité nous révèle que les journalistes sont devenus aussi dangereux que le mal lui-même.

Isabelle Hachey a dérapé sur le trottoir de la honte, ainsi que son époux, Jean François Bégin et Louis-Samuel Perron. Peut-on encore les appeler “journalistes” ? Non, je ne le crois pas. Surtout quand les erreurs se reproduisent inlassablement pour ne jamais se corriger. Au point ou ces aberrations deviennent La marque de fabrique du journal La Presse et crée des désastres irréparables. C’est l’effet boule de neige du mensonge journalistique, chaque journaliste reprend le mensonge du prédecesseur pour la rendre véritable !

Terrible réalité qui repose sur des mensonges en boucle. 

En suivant les enregistrements, nous constatons qu’Isabelle Hachey écoute les preuves, reçoit la vérité et renonce à les publier !

C’est une journaliste qui ne véhicule pas ses convictions à travers son clavier mais qui cède plutôt à l’immoralité.

Hachey, Bégin et Perron, malgré leurs convictions, malgré les preuves en main, malgré la possibilité de corriger le tir à plusieurs reprises, sont des journalistes qui renoncent à publier la vérité. Ces trois journalistes seront connus dans l’histoire comme des complices du drame yézidi, des falsificateurs de l’histoire et de la véritable histoire du “Schindler Juif”.


 

Posted in Uncategorized | 13 Comments

Février 2006. Ilan Halimi nous a définitivement quittés

Février 2006. Un jeune homme de la communauté juive a été sauvagement assassiné. Il s’appelle Ilan Halimi.

Il est torturé à mort par le « gang des barbares » son calvaire prendra fin le 13 février 2006 après trois longues semaines de séquestration. C’est la consternation générale et pourtant, l’histoire ne cessera de rappeler les faits. La communauté juive est sous le choc.

J’apprends la nouvelle en Israël encore toute jeune ola hadasha. Je ne trahirai personne en disant que nous sommes extrêmement choqués par la violence mais aussi par les motifs.

L’antisémitisme n’est pas un fantasme et il tue toujours. Cet épisode fait couler beaucoup d’encre et de larmes. Et beaucoup d’incompréhensions persistent…

Et si pendant ces onze ans, rien avait changé ?

Février 2007. Une année s’est écoulée, sa famille décide de l’enterrer à Jérusalem, un Sefer Torah est écrit pour l’occasion et est déposé dans la synagogue du Kotel. De nombreuses personnes sont venues, la famille mais aussi les amis et « ceux-là » comme moi, cette foule d’inconnus bouleversés par ce crime ignoble qui a du mal à être reconnu crime antisémite.

A Jérusalem dans la Vieille Ville, nous voulons lui rendre un dernier et vibrant hommage en suivant le cortège. Le Sefer Torah au nom d’Ilan Halimi est porté par les hommes, on croirait un jeune Bar Mitsva. Le Sefer reposera dorénavant en paix dans l’enceinte du mur.

Parmi les femmes, sans le savoir, je suis assisse auprès de ses sœurs et de sa maman. C’est émouvant, elles sont fortes et si fragiles à la fois. Je ne dis rien, ne fais rien, juste être de « ceux-là » dans cette multitude d’anonymes orphelins d’Ilan.

Ilan est en chacun de nous

Février 2010. Quatre années se sont écoulées mais la douleur est palpable.

Ilan est le 11 septembre de l’antisémitisme en France. Chacun garde un souvenir pareil au 11 septembre 2001 lors de l’attentat du World Trade Center à New-York, douloureux et sourd à toutes explications.

La situation politique, sociale, économique s’aggrave sensiblement en France.

Je m’intègre petit à petit en Israël. Les juifs de France s’interrogent mais le vent tourne.

Une bougie pour Ilan

Février-mars 2012. Six années se sont écoulées depuis son décès, je vis à présent tranquillement en Israël comme des milliers d’olim mais les événements se précipitent et s’accélèrent…

La tuerie islamique de l’école Ozar-Hatorah par Mohamed Merah dévaste la communauté juive. Ces attentats de mars 2012 à Toulouse et Montauban tuent sept personnes dont le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten, deux militaires, Abel Chennouf et Mohamed Legouad, le rabbin Jonathan Sandler et deux de ses enfants, Gabriel, 3 ans, et Aryeh, 6 ans ainsi qu’une autre petite fille de 8 ans, Myriam Monsonégo.

A présent, nous sommes loin des actes antisémites isolés, par un plan vigipirate, les militaires protègent les écoles juives et les synagogues, dans un discours de Benjamin Netanyahu à Toulouse, le Premier ministre israélien rappelle qu’en cas de danger les juifs français ont un pays qui les accueillera.

« L’histoire nous enseigne que l’antisémitisme commence par l’agression des juifs mais que très vite cela se répand à d’autres. »

Février 2015. Neuf années se sont écoulées, la même année, le 7 janvier à Paris, l’attentat contre Charlie Hebdo scandalise la France. Tout le monde est « Je suis Charlie » et manifeste sa stupeur dans la rue face à cet odieux attentat islamiste qui tue des journalistes satiriques.

Néanmoins « J’ai oublié d’être Hyper Cacher », cette tragique attaque terroriste islamiste et antisémite survenu le 9 janvier, à la suite de celui de Charlie Hebdo et qui fait quatre victimes juives dans un magasin casher, l’ombre d’Ilan Halimi plane de nouveau.

Aurait-on oublié d’être Ilan Halimi ?

J’assiste à l’enterrement des quatre victimes en Israël, Yoav Hattab, 22 ans, Yohan Cohen, 23 ans, Philippe Braham, 45 ans, François-Michel Saada, 64 ans, devant leurs proches effondrés et la communauté juive de nouveau abasourdie.

En France, l’antisémitisme moribond est un secret pour personne, le romantisme révolutionnaire attise l’anti-sionisme, le conflit israélo-palestinien s’exporte bien. Conséquences, les jeunes musulmans des quartiers s’identifient à Daech et au Djihad islamique.

Dorénavant les attentats ne s’arrêteront plus. D’ailleurs, un autre attentat éclate, le vendredi 13 novembre 2015, une série de fusillades et d’attaques-suicides perpétrées dans la même soirée va faire des centaines de victimes. Les juifs sont très inquiets.

Ilan Halimi repose en Paix en Terre d'Israël.

Ilan Halimi repose en paix en terre d’Israël

L’alyah bat tous ses records.

Février 2016. Dix années se sont écoulées, je ne pensais jamais revenir, mais un deuil familial me fait changer de vie. Retour à la case départ. Retour en France. La vie se rappelle à « ceux-là » quand ils ont un destin qui les attend, un jour, quelque part…

A Paris, on m’invite à lire un texte, un cri du cœur écrit quelques années plus tôt en Israël et considérablement partagé sur la blogosphère lors de l’anniversaire de sa mort. Finalement je co-organise « l’Hommage à Ilan Halimi, dix ans déjà » et rencontre les juifs français.

Dix ans et le terrorisme ne s’arrête plus, il a tendance à se banaliser outrageusement, quotidiennement. Le couple de policiers assassiné, l’attentat de Nice, le prêtre tué en plein office… Il faut respecter la mémoire d’Ilan Halimi, respecter sa famille et son souvenir. Mais aussi partager un message…

Il y a un an pour le rassemblement d'Ilan Halimi. Angélique Marie avait fait le déplacement et de très loin pour lui rendre hommage. On ne l'a voyait pas beaucoup dans la foule, j'ai toujours eu un faible pour les gens qu'on ne voit pas beaucoup mais qui changent le monde de par leur présence. Alors lorsque j'ai voulu la photographier, Marie m'a dit : attends deux secondes s'il te plaît... Comme si elle me connaissait depuis toujours puis elle a enfilé le tee-shirt d'Ilan Halimi qu'elle avait gardé de la commémoration de l'année précédente, elle a sorti sa Maguen David, s'est ré-assise tranquillement et avec assurance sur sa chaise roulante et m'a lancée fièrement... C'est bon tu peux me photographier maintenant. *************************** En la photographiant, Je savais que la mémoire d'Ilan Halimi vivrait éternellement.

Il y a un an pour le rassemblement d’Ilan Halimi. Angélique Marie avait fait le déplacement et de très loin pour lui rendre hommage. On ne la voyait pas beaucoup dans la foule, j’ai toujours eu un faible pour les gens qu’on ne voit pas beaucoup mais qui changent le monde de par leur présence.
Alors lorsque j’ai voulu la photographier, Marie m’a dit : attends deux secondes s’il te plaît… Comme si elle me connaissait depuis toujours puis elle a enfilé le tee-shirt d’Ilan Halimi qu’elle avait gardé de la commémoration de l’année précédente, elle a sorti sa Maguen David, s’est ré-assise tranquillement et avec assurance sur sa chaise roulante et m’a lancée fièrement… C’est bon tu peux me photographier maintenant.
***************************
En la photographiant, Je savais que la mémoire d’Ilan Halimi vivrait éternellement.

Est-ce que les juifs ont encore leur place en France ?

Février 2017. Cela fera presque deux semaines et onze longues années, Ilan Halimi nous a quittés. Son visage résonne dans les esprits. Pourtant le temps a retiré certaines blessures, d’autres invisibles sont plus profonds.

Ilan est devenu le symbole de cet arbre déraciné.

Les choses sont devenues évidentes, moins imprononçables, la situation ne s’est pas améliorée pour autant. A présent, nous sommes les derniers des mohicans, les derniers juifs d’Europe.

Et cette cassure entre les juifs et la France continue de se creuser.

Hommage à Ilan Halimi, 11 ans déjà, hier…

Cette année, j’ai décidé de ne pas en parler.

Non, je ne parlerai pas de cette blessure du passé qui remonte inexorablement à la date anniversaire de la mort d’Ilan.

… Ilan serait sûrement amoureux, malheureux puis heureux et voudrait vieillir auprès d’elle…

Non, je ne ferai pas de mise en scène pour exprimer ma peine, au fond tout ça, oui tout ça ce n’est pas anodin, c’était même prévisible, comme le symptôme d’une maladie bien plus profonde qui nous piétine encore, l’antisémitisme en France.

…Ilan serait sûrement marié, puis vivrait les habitudes d’une vie à deux, puis à trois, puis à….

Non, je n’interviendrai pas pour vous dire que ce qui est arrivé devrait nous réveiller. Non je ne le dirai pas, ni ne le penserai d’ailleurs. Car je ne chercherai pas à vous convaincre… Ah quoi bon ?! Vous êtes conscients en France, vous êtes conscients…

…Ilan aurait sûrement élevé une famille, pris un crédit, dit au revoir à sa femme le matin…

Non, je ne manquerai pas de pudeur et de retenue en disant que oui, je suis toujours aussi choquée en rappelant les faits, l’humiliation, la durée, la douleur, le temps ne me calme pas, Il me fait vieillir, mais il ne me calme pas!

… Ilan aurait hésité, monter ou ne pas monter en Israël? Puis il serait sûrement venu dans le pays de ses ancêtres, inquiet au départ comme tous ceux qui franchissent le pas, puis reparti et revenu pour enfin trouver sa place comme vous aussi le jour venu…

Non, je ne poserai pas les questions qui fâchent, les questions qui font mal. Pourquoi être resté en France après le drame d’Ilan ? Au lieu, j’essayerai de vous comprendre, de nous comprendre. Alors qu’hier… Alors qu’il y a 11 ans déjà… Alors qu’à l’école de Toulouse… Alors qu’à l’Hyper Cacher, Alors que les militaires devant les écoles juives devant les synagogues… Alors qu’au fond de nous… De vous… De moi…

…Ilan aurait jeûné les jours de peine, il aurait chanté les jours de joie, il aurait espéré, prié, oublié puis il aurait recommencé comme nous tous à chaque fois…

Non, je ne serai pas révoltée, en colère, pas une fois de plus, une fois de trop, en parlant d’Ilan Halimi, mort en France parce que juif !

J’en ai déjà assez dit. Et je préfère garder cette belle image sereine et libérée de ce beau jeune homme de 23 ans.

Alors j’ai allumé une bougie…

11 ans déjà, hier…

Posted in Uncategorized | Leave a comment

#CRIF – RENCONTRE AVEC DÉBORAH HARROS-GOLDMAN DU CYCI

La Commission des Relations avec les ONG, les Syndicats et le Monde associatif a reçu Deborah Harros-Goldman, représentante du CYCI, « The Liberation of Christian and Yazidi Children of Iraq »

 

Madame Harros-Goldman était accompagnée de Monsieur Rezk Shehata, Copte d’origine égyptienne et président de « Laïcité pour tous ».

Pour Madame Harros-Goldman, le combat qu’elle mène aux côtés du mécène juif canadien Steve Maman, est difficile car il rencontre de nombreuses oppositions et doit faire face à certains tabous. Elle considère que sa foi juive comme celle de Steve Maman, est un élément important dans leur détermination.

C’est incidemment, il y a deux ans, que Steve Maman, négociant en voitures anciennes de collection, sollicité pour évaluer les possessions dans ce domaine de l’ancien dictateur irakien, Saddam Hussein, s’est trouvé confronté à la douloureuse question du drame des Yazidis et des Chrétiens d’Orient. Dès lors, il a décidé de fonder une association qui s’est notamment donné pour mission de libérer des dizaines d’esclaves sexuelles offertes en pâture sur le marché aux esclaves de Mossoul et d’apporter sur place une aide alimentaire et en produits de première nécessité. Depuis le début de l’action entreprise, 875 000 dollars de dons ont été collectés.

L’association dispose sur place, d’un correspondant efficace, David Daoud Bedjajou.

Deborah Harros-Goldman a détaillé l’histoire et les pratiques des Yazidis qui, après avoir été plusieurs millions au cours des siècles, ne sont plus aujourd’hui qu’environ 600 000. Elle signale la présence de Yazidis en Allemagne ( 60 000), en France (10 000) et même en Israël

( quelques unités).Nombre de Yazidis sont parqués en Grèce dans l’île de Petra dans l’attente de jours meilleurs. L’action du père Patrick Desbois dans le même esprit a été signalée. Pour l’oratrice, on peut faire la comparaison entre l’action menée de nos jours pour sauver les Chrétiens d’Orient et les Yazidis à celle des Justes, qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, ont sauvé des Juifs des griffes de l’hydre nazie.

Une réunion très intéressante et très instructive.

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Au service de la cause des femmes yézidies

Rencontre avec Deborah Harros-Goldman, Israélienne, religieuse et humaniste

 

Propos recueillis par Shraga Blum

 

C’est dans un petit café du centre de Jérusalem que je rencontre Deborah Harros-Goldman.

Cette Franco-israélienne de trente-sept ans a fait son alya il y a une dizaine d’années. Comme beaucoup dans son cas, elle a cherché sa place dans la société israélienne, toujours dans l’objectif de vie qu’elle s’est fixé: aider les autres. Cette ancienne enfant de l’OSE, tout comme Elie Wiesel z.l. qu’elle admire, a choisi la résilience comme ligne de vie. C’est comme israélienne, religieuse et humaniste qu’elle se définit et se présente aujourd’hui. Grâce à sa rencontre il y a un an avec l’homme d’affaires et philanthrope juif canadien Steve Maman, son nom est aujourd’hui indissociablement lié à une cause humanitaire de première importance: le sauvetage des femmes et jeunes filles yézidies kidnappées et transformées en esclaves sexuelles par l’Etat Islamique’ en Irak. Deborah, qui vit momentanément en France pour des raisons familiales, est aujourd’hui directrice pour la France, l’Europe et Israël de la Fondation CYCI (The Liberation of Christian and Yazidi Children of Iraq) créée en 2014 par Steve Maman. Objectif: sensibiliser l’opinion publique et les décideurs politiques sur ce génocide qui se déroule en Irak dans un quasi-silence international.

 

LPH: Vous insistez beaucoup sur la juxtaposition des termes « religieux » et « humaniste »…

 

DH: Depuis que je suis arrivée en Israël, j’ai constaté avec regret que dans le milieu francophone religieux, je n’entendais pas assez ce discours de tolérance. Les gens sont essentiellement tournés vers les problèmes internes au peuple juif. Or, j’ai toujours eu le sentiment que mon identité juive basée sur la Torah devait me pousser vers l’Autre, y compris l’Autre non-juif. Je me sens comme une « passerelle » entre ces deux mondes et je suis convaincue que le fait pour des juifs religieux d’aider d’autres populations contribuera aussi à améliorer l’image d’Israël. Pour moi, être une femme qui croit en Dieu, c’est aussi aider ceux qui sont différents de moi sans distinction de religion ou de couleurs.

 

LPH: Qu’est-ce qui vous a amenée vers Steve Maman et son association CYCI?

 

DH: Il y a un an, j’ai dû pour des raisons personnelles retourner vivre momentanément en France. Mais je n’ai pas abandonné mes convictions et j’ai commencé à organisé des actions communautaires – la commémoration des 10 ans d’Ilan Halimi par exemple. Je collaborais aussi à la mission humanitaire de Steve Maman, ce fut pour moi un moment fondateur. J’aidais ma communauté, mais aussi le monde : Torah et Humanisme! Et c’est en Steve Maman que j’ai trouvé cela. J’ai vu un homme juif et religieux, qui luttait pour un peuple victime d’un génocide et je l’ai suivi les yeux fermés. Lui-même, en tant que businessman religieux, a compris que si D.ieu l’avait comblé de ce don, c’était pour faire du bien à autrui.

 

LPH: Comment avez-vous rencontré Steve Maman?

 

DH: Sur les réseaux sociaux… J’avoue même que j’ai beaucoup insisté au départ pour qu’il accepte ma collaboration. Je lui ai dit: « Teste-moi et tu verras si je suis à la hauteur ». Et je crois qu’il a été content du résultat, cela a créé des liens étroits d’amitié. J’ai commencé à traduire ses textes et à contacter des politiques ainsi que des journalistes. Cela a pris tout de suite et en un peu plus d’un an, un travail prodigieux a été accompli. Je suis d’ailleurs toujours aussi surprise du chemin parcouru…

 

LPH: Combien êtes-vous et en quoi consiste votre action?

 

DH: Nous avons réussi à mobiliser quelques dizaines de personnes qui ont une influence médiatique ou politique. Il y a des Américains, des Canadiens, des Israéliens, mais je suis pratiquement la seule Française car il y a beaucoup de réticences en France sur cette question.

 

LPH: Pourquoi?

 

DH: Essentiellement à cause du politiquement correct. Au vu de la situation en France, il n’est pas bon de mettre en évidence que des Musulmans tuent ou asservissent les Chrétiens et les Yézidis. L’information a beaucoup de mal à passer et je sens de nombreux barrages et de tabous. Quant à notre action, nous avons sur place, en Irak, un homme extraordinaire, Dawoud B. Jajju, chrétien humaniste de 28 ans, qui bénéficie de la reconnaissance des gouvernements alliés pour ses actions diplomatiques et militaires. Il jouit aussi d’un grand prestige chez les Musulmans – sunnites comme chiites – et il a ses entrées un peu partout. C’est lui qui est le négociateur d’otages au nom du CYCI et le bras droit de Steve Maman sur place. C’est un véritable héros. Il a déjà permis la libération de dizaines d’esclaves sexuelles. Par ailleurs, nous achetons et faisons passer des vêtements, des chaussures, du lait pour bébés et une quantité d’autres produits de première nécessité pour ces populations. Pour l’instant, nous avons reçu 875 000 dollars de dons pour notre action. Steve Maman déploie des efforts considérables, des médias aux réseaux sociaux, pour sensibiliser les donateurs.

 

LPH: Que pouvez-vous mentionner comme réussites dans votre combat?

 

DH:  Nous avons déjà réussi à faire libérer 140 femmes et jeunes filles. C’est beaucoup ! Mais il en reste encore un grand nombre dans le Califat. Le processus de négociation et de libération se fait auprès des civils qui ont pris avantage des ventes. Il n’y a aucun rapport avec Daech. Ces civils ont acheté ces enfants et ces femmes dans les marchés aux esclaves. Notre mission est de les récupérer ou par la négociation ou par la force. Nos équipes sont formées pour cela.

LPH: Quelle est votre expérience la plus émouvante?

 

DH: Les deux premiers enfants yézidis nés en exil dans le camp Olympe de Petra en Grèce que nous administrons s’appellent Steve et Ahava, qui est le nom de la fille de Steve! Et puis il y a Nihad, ancienne esclave sexuelle, qui va recevoir son visa pour faire avec nous une tournée en France et en Europe afin de témoigner du calvaire de son peuple. Elle m’a émue par sa force et son courage.

 

LPH: Que ressentez-vous en tant que femme, juive et israélienne en servant cette cause?

 

DH: J’ai le sentiment profond de participer au Tikkoun Olam, à la « réparation du monde ». Je suis juive mais j’appartiens à l’Humanité. Je ne pouvais pas rester insensible à cette souffrance humaine et ayant toujours été fascinée par la personnalité de Nah’shon ben Aminadav, qui entra le premier dans la Mer Rouge alors que les Enfants d’Israël priaient, je préfère toujours donner la priorité à l’action! Autre point important: dans ma mission, je mets toujours en avant que je suis juive pratiquante et que c’est Israël qui a insufflé en moi cette envie d’aider les autres quels qu’ils soient. Et la réaction des gens est admirative. C’est du Quidouch Hachem.

 

LPH: Des déceptions? Echecs?

 

DH: La lenteur que les choses prennent avec les médias. Surtout en France. Plus qu’avec les politiques! Aujourd’hui, ce sont les médias qui décident de quoi on parle ou on ne parle pas, ils ont le pouvoir d’agir et ne le font pas. Aussi l’antisémitisme. Certains doutent de la sincérité de Steve Maman et se demandent avec suspicion ce que cherche un homme d’affaires juif dans cette cause.

 

LPH: Que pensez-vous de la récente déclaration du Grand rabbin séfarade d’Israël, Rav Itshak Yossef, sur la nécessité morale pour Israël de ne pas rester silencieux face à ce qui se passe en Syrie?

 

DH: Ça fait du bien! J’y vois les prémices d’une nouvelle page d’Israël où l’on pourra être vraiment Or Lagoïm et apporter notre aide à toute l’Humanité. Mon rêve est de voir de plus en plus de Juifs religieux s’engager dans les causes humanitaires universelles. Aider les minorités au Proche-Orient ne peut être que bénéfique pour Israël à long terme.

 

LPH: Quelle est votre conclusion et que voulez-vous transmettre aux lecteurs de LPH?

 

DH: Ma devise est: « Chacun naît avec une lumière qui est la mission qu’il doit accomplir sur terre ». Et quand on a compris cette mission, il faut foncer. Sans hésiter. Le souvenir de la Shoah doit nous pousser à agir en faveur des populations persécutées. Comme Steve Maman, mon rôle est d’être une shli’ha, une messagère, un canal pour cette mission humanitaire. Aux lecteurs de LPH, je dis, « Faites du bien autour de vous, c’est une grande source de bien-être et n’oubliez jamais de sourire ».

 

https://www.facebook.com/CYCIFoundation

Posted in Uncategorized | Leave a comment

La France n’est pas préparée contre le terrorisme !

Excellent aperçu de la situation sous la plume de Deborah Harros Goldman. Reprise donc de sa note postée sur Facebook. Bonne lecture.

Aujourd’hui, je peux certifier qu’aucun numéro préventif ou cellule d’information d’utilité publique contre des suspicions d’attentats terroristes n’existent en France. Le constat est clair, la France n’est pas organisée pour un nouvel attentat. Bien que depuis 9 mois en état d’urgence imposés par les attentats du Bataclan, le gouvernement français n’est pas en mesure de protéger ses concitoyens.

Nous savons désormais que la France n’est pas prête à se protéger face à des menaces d’attentats réelles, que nous redoutons tous à présent…

Pour l’instant le gouvernement est incapable de diagnostiquer correctement la gravité terroriste qui s’abat sur sa population. Mais plus encore, si vous vous êtes le témoin d’un événement anormal, vous n’avez aucun moyen de contacter, de prévenir ou d’informer, un service, une cellule, une antenne qui prendra vos informations en considération.

Et pour preuve…

Je viens de réaliser un second test, le premier a été effectué le jeudi 17 juin 2016, il y a environ un mois. À la suite d’une panique générale dans la communauté juive et sur les réseaux sociaux. J’ai réussi à ramener le calme auprès des mamans d’écoles juives qui parlaient de fortes suspicions d’attentats qui se dérouleraient le lendemain, le vendredi 18 juin 2016, devant les écoles juives et les Hyper Cachers. Je suis remontée à la source du message, j’ai contacté les investigateurs et j’ai pu clairement constaté qu’il s’agissait d’une femme perturbait psychologiquement.

Cependant en essayant d’y voir plus clair. Je me suis mise en situation d’attentats, « en état d’urgence », ou risques sérieux d’attentats en France et j’ai contacté les autorités qui auraient dû être compétentes. J’ai tout simplement demandé que faire si j’étais le témoin d’une scène qui me paraissait « anormale » … ?

En effet, j’ai demandé que faire si je remarquais une situation suspecte ?

J’ai très vite déchanté et trouvé feuille blanche. Car aucune personne n’a trouvée à me répondre et chacun me renvoyais à un autre service, gênés par la question !

J’ai en informé Gilles Clavreul Préfet, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, auprès du cabinet ministériel. Je précise que je n’ai aucun grief à l’égard de Monsieur Gilles Clavreul, que je trouve plutôt efficace. Mais les réseaux sociaux sont le moyen le plus fiable pour faire partager l’information auprès du Gouvernement. Ainsi qu’informer le public des dangers réels, C’est par devoir de citoyenne responsable que je me dois de vous interpeller Monsieur Gilles Clavreul.

– Pourquoi n’avons-nous pas une antenne préventive qui permettrait aux citoyens de prévenir des cas de dangers terroristes ?
– Pourquoi tous les services de sécurité sont-ils décousus au point ou la sécurité de la population est entachée à cause du dysfonctionnement des institutions françaises ?
– Pourquoi arriver à un énième attentat pour arriver à ce constat d’échec ?

Message envoyé à Gilles Clavreul le 17 juin 2016 :

En effet.

Mais aucun numéro préventif n’est mis en place et pour arriver à la main courante, il faut avoir du temps et de la volonté.

Je suis Franco-Israélienne, je sais qu’en Israël, la population aide énormément dans l’arrestation des criminels et terroristes. Chaque détail à son importance. Il est dommage qu’en France, nous ne puissions pas nous « confier » à une antenne préventive.

Je devais être recontactée, j’attends toujours votre réponse Monsieur Gilles Clavreul.

Après l’émotion du drame encore d’actualité, il est temps d’agir de manière concrète et intelligente. C’est à nous citoyens de prendre des mesures drastiques de sécurité civile et de mieux organiser notre prévention quotidienne.

Mais en faisant quelques petites recherches pour savoir qui appeler en cas de suspicions d’attentats, je suis au regret d’annoncer qu’aucun « numéro préventif » n’existe à ce jour en France.

Ce matin vendredi 15 juillet 2017 second test que je vous conseille de reproduire :

Voici les numéros à contacter en cas de dangers ou de risques d’attentats :
Police : 17
Pompiers : 18
Samu : 15

Dispositif d’alerte du ministère de l’intérieur : 197 (celui-ci n’est pas activé -essayez par vous même- une voix de femme dit, en cas d’alerte, veuillez contactez le 17 ou le 112)
Numéro d’appel d’urgence : 112 (que j’ai aussi contacté sans succès)

SPCJ – Service de Protection de la Communauté Juive : 08 00 18 26 26 (ouvert seulement de jour et la nuit n’y a-t-il aucun danger, aucune agression, aucun acte de violence ?

Encore une incohérence !)

Pourtant, aucun numéro d’urgence en cas de « signes » suspects ou « d’anormalités » suspectées ne pourront enregistrer vos informations. J’ai vérifié et par deux fois. Les appels furent tous deux laissés sans suite et raccrochés ! Volonté ou manque de professionnalisme ?

Le constat est grave !

Pour information et seulement sur internet vous pouvez faire un signalement via ce site :
https://www.internet-signalement.gouv.fr/

A préciser, tout le monde ne possède pas internet.

La seule chose qu’on a peu me donner c’est un numéro d’antenne de police de mon arrondissement dans le 19e à Paris : 01 55 56 58 00 et une main courante à déposer pour enregistrer « l’éventualité d’un problème terroriste ».

Aucune plate-forme ou cellule de prévention ne sont en place et cela malgré l’état d’urgence. Ce n’est pas suffisant.

Peux-t-on parler d’un immense scandale public ?

Le public français doit devenir plus vigilant et se responsabiliser devant les « signes » qui sembleraient anormaux. Certains des attentats terroristes ont été déjoués en Israël grâce à l’aide des civils israéliens.

Aussi, à vous citoyens responsables, partagez afin de faire remonter auprès du gouvernement ces incohérences inacceptables et qu’enfin le gouvernement mette en place une plate forme d’appels préventifs, indispensable pour lutter contre le terrorisme à grande échelle.

A présent, je réitère ma question :

A quand un numéro préventif anti-terroriste national accessible au public… ?

La sécurité est l’affaire de tous, mais plus encore du Gouvernement.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Nihad, ancienne esclave sexuelle de Daech bientôt en France

Que d’espoir! L’homme d’affaire Canadien qui a créé en septembre 2014 l’action humanitaire “La Libération des Enfants Chrétiens et Yézidis d’Irak” -CYCI- vient en visite officielle en France. Il sera accompagné de Nihad Barakat Shamo Alawsi, jeune rescapée de Daech. Elle fut libérée de sa condition d’otage sexuelle par notre organisation à la date du 15 octobre 2015.

A ce jour, la fondation CYCI a sauvé 140 esclaves sexuelles des griffes de leurs ravisseurs ; pourvu financièrement au transfert de milliers de réfugiés ; ouvert en partenariat avec le Gouvernement grec, le camp de Petra en Grèce ; aidé plus de 25 000 familles Yézidies, Chrétiennes et Musulmanes dans les camps kurdes ; assisté les réfugiés qui ont fui Daech dans l’urgence. Car le 3 Août 2014, l’Etat islamique attaque Sinjar en Irak, tue environ 10 000 Yézidis, capture 3 000 femmes. Ces massacres génèrent plus de 450 000 déplacés. L’ONU qualifie cet événement de « tragédie humanitaire ». Il s’agit d’un génocide.

En effet, Steve Maman m’a fait parvenir “le dossier”: Nihad Barakat Shamo Alawsi, pour qu’enfin le visa tant attendu de la jeune Nihad voit le jour et que d’Irak, elle se déplace jusqu’à nous, en visite officielle à Paris dans le courant du mois de juin 2016. Très peu d’esclaves sexuelles sont libérées et lorsque celles-ci sont enfin libres, entre les traumatismes et la honte, la majorité de ces femmes et de ces jeunes filles, préfèrent se taire et sombrent pour beaucoup dans une dépression profonde.

Nihad, jeune Irakienne au caractère exemplaire, a décidé de représenter la voix des femmes de son Peuple, en accord avec les parents de Nihad et de ses frères et sœurs. En accord également avec l’ensemble des responsables et volontaires de CYCI, nous nous sommes engagés à suivre Nihad dans ce chemin de paroles et de l’aider à se faire entendre à travers le monde. Nous accompagnerons Nihad afin qu’elle puisse témoigner et raconter sa terrible expérience de captive et prisonnière de Daech. Alors qu’en France nous attendons son visa, d’autres pays l’attendent déjà.

Dans “le fameux dossier”, je découvre les photos des parents de Nihad, de simples gens, assis à même le sol sur des plaids épais, à l’orientale comme cela se fait là-bas. Les maisons sont modestes mais ouvertes. Sur les photos, le papa de Nihad, vieil homme au turban, sa mère, a aussi la tête couverte et un beau visage tanné.

Sur les photos d’autres visages fermés, éprouvés par les guerres successives, les épurations ethniques, les déplacements de population sans fin, la pauvreté, le désespoir, l’avenir incertain… Aucun sourire, les frères et sœurs de Nihad sont nombreux, beaux, vivants. Ses neveux et nièces ne sont déjà plus des enfants… La vérité se lit sur leurs visages de victimes innocentes! Car lire la vérité dans les journaux, ne sera jamais aussi fort, aussi vrai que de la voir sur des visages d’innocents. Et Nihad amène avec elle, cette vérité palpable et douloureuse par sa simple présence.

Je découvre encore tant de choses, la vie de Nihad qui se remarque par une existence précaire au Kurdistan dans la région irakienne, entourée de sa famille, sa seule richesse. Une famille aimante qui ne recherche que la paix et de pouvoir pratiquer la religion Yézidie léguée par leurs ancêtres de Mésopotamie. Alors que les combattants de l’État islamique, désigné par l’acronyme de Daech, les utilisent comme cible privilégiée, devenant des prisonniers de guerre de premier choix.

Ils décapitent à tour de bras : les hommes Chrétiens, les hommes Yézidis. Considérés comme des hérétiques, des “Adorateurs de Satan”. “Ces fous de Dieu” exploitent sexuellement les femmes, ils les violent allant parfois jusqu’à 10 fois par jour. Ils les re-virginisent et les revendent à des riches clients saoudiens ou les offrent en cadeau. Les Yézidis tels du bétail, sont devenus le produit d’un marché florissant, petites filles et femmes Yézidies vendues au même titre que des fruits et légumes recherchés. Tout s’achète et tout se vend, dans le marché de Mossoul, ville de six millions d’habitants sur lequel l’ayatollah détient tout pouvoir. La loi islamique autorise ces combattants à violer, à tuer, à exterminer dans la plus stricte légalité chariatique. Aussi ils kidnappent les enfants Yézidis et leur apprennent à devenir des kamikazes encore une fois au nom d’Allah. Sur les photos beaucoup de choses qui ne se disent pas mais qui s’entendent, si vous tendez l’oreille…

Et j’apprends que certains des membres féminins de la famille de Nihad sont encore captifs de Daech. Que d’Espoir, mais aussi beaucoup de douleur sur son beau visage! Nihad a tout perdu, à commencer par son bébé, qu’elle a dû abandonner à ses exploitants sexuels, pour survivre. Elle viendra en France pour parler de son histoire et comment elle fut rachetée par notre organisation -CYCI- mais au-delà de son histoire personnelle celle du destin des femmes Yézidies, encore captives sexuelles au nombre de 3000 otages à Mossoul.

Avec l’arrivée de Nihad en France, emprisonnée 437 jours par Daech, la réalité vient jusqu’à nous et nous découvrirons le parcours d’une rescapée d’un “génocide moderne”. Alors que le monde s’était promis le “plus jamais ça!” d’après-guerre. De nouveau, un autre Peuple est exterminé dans l’indifférence générale.

“Que cette lumière qui se voit, même, aux confins du monde, cette lumière si menue, éloigne l’obscurité.” Le monde se verra-t-il enfin autrement, à la lumière de la vérité? Cette lumière plus vive, aveuglante et insupportable parfois. Pourtant, il faudra s’y habituer pour agir. Et le sursaut commencera par l’implication française et politique dans le sort des Yézidis d’Irak. Dans l’aide financière et humanitaire auprès d’une population en voie d’extinction. Dans la mobilisation générale des politiques et de l’opinion publique mondiale. A ce jour, les Yézidis représentent moins d’un million, lorsqu’ils étaient encore, il y a 200 ans, deux fois plus nombreux.

Aussi en collaboration avec la talentueuse journaliste d’investigation, Isabelle Kersimon, nous tenterons d’écrire l’histoire de Nihad Barakat Shamo Alawsi et à travers cette “jeune fille courage”, cette “Lumière d’Orient”, de témoigner du sort des 3000 femmes et enfants otages sexuels. Et à la façon de romanquête de Bernard-Henry Levy, « Qui a tué Daniel Pearl? » retraçant le parcours du journaliste juif américain assassiné. Nous enquêterons sur l’enlèvement et la captivité de Nihad en Irak. Nous serons autorisées à dévoiler certaines informations confidentielles sur la captivité et la libération de Nihad Barakat Shamo Alawsi, jusque-là tenu sous silence.

Et c’est avec une grande fierté et une pointe d’émotion que la France accueillera au mois de juin ce projet audacieux : rencontrer une ancienne rescapée de Daech afin qu’elle parle au monde… Soyez au rendez-vous!

Chère Nihad, nous t’attendons avec impatience!

Posted in Uncategorized | Leave a comment